Menu

articles rentree 2 session ordinaire

Conformément à l’article 55 de la Constitution togolaise,le Président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani a ouvert le 4 octobre 2016 , la deuxième session ordinaire de l’année 2016 . C’était au siège du Parlement,  en présence des députés et de la Secrétaire d’Etat  auprès du ministre de la justice et des relations avec les institutions de la République, Mme Nakpah Polo.

labitoko12

Les  députés ont clôturé  la troisième session extraordinaire de l’année 2016 par la troisième séance plénière tenue le  29 septembre 2016 par l’étude et  l’adoption de  deux  projets de loi sur le code pénal et la marine marchande sous la supervision  du quatrième vice président, le député Dametoti BARITSE.

En effet, le premier  texte  examiné  est le  projet de loi portant  modification de la loi n° 2015-10 du 24 novembre 2015 portant code pénal. Selon l’exposé des motifs ,cette relecture s’explique par le souci d’éviter l’éparpillement de la norme pénale dans le  processus d’adoption d’autres textes contenant des dispositions pénales notamment le projet de loi portant code de la marine marchande et le projet de loi portant règlementation de la pêche et de l’aquaculture et aussi de se conformer aux normes nationales et internationales dans la définition du crime de torture et du crime de terrorisme. Ainsi ,les dispositions des articles  198, 716, 813, 1017, 1018, 1019, 1020, 1022, 1023, 1024, 1025,1027, 1028, 1030, 1031,1032,1033,1034, 1039, 1041, 1043, 1044, 1045, 1047, 1050, 1051, 1052, 1053, 1054, 1055, 1056, 1058, 1060, 1061, 1062, 1063, 1064, 1065, 1067 et 1068 de la loi N° 2015- 10  du 24 novembre 2015  portant code pénal sont modifiées.

Quant au projet de loi portant code  de  la marine marchande , sa relecture intervient suite à la lettre n° 133-2016/PR du 5 août 2016, du Président de la République, conformément à l’article 67 de la constitution qui a saisi  l’Assemblée nationale d’une relecture de ladite loi votée le 28 juillet 2016 afin d’y extraire des dispositions pénales y figurant en vue de les intégrer  dans le nouveau code pénal pour éviter que les mêmes dispositions se retrouvent dans les deux codes. Il  comporte  cinq cent trente neuf (539) articles regroupés en huit livres (08).

pechedf

L’Assemblée  nationale a  tenu la deuxième séance  plénière  de la troisiéme session extrordinaire de l'année 2016 ce 24 septembre 2016 par l’étude et l’adoption du projet de loi portant réglementation de la pêche et de l’aquaculture au Togo sous la présidence du Président Dama DRAMANI.

Cette deuxième séance de cette troisième session extraordinaire  a vu le projet de loi portant réglementation de la pêche et de l’aquaculture au Togo être adopté à l’unanimité des députés présents.

Le présent  projet de loi   qui  comporte  huit titres  répartis  en   trente-trois  articles  a pour objet de transcrire dans le corpus juridique togolais les nouvelles dimensions des activités de la pêche en lien avec l’évolution du droit maritime et la pèche INN ,de lutter contre la pêche illicite , d’ assurer une meilleure gestion des  ressources halieutiques et  de punir les auteurs  des crimes liés aux activités de pêche.

A l’ordre du jour  de cette séance  était inscrite la relecture de la  loi portant code  de la marine marchande. Son étude  a été  reportée à une autre séance.

extraxLes députés se sont retrouvés pour  le  compte de la première séance de la troisième session extraordinaire de l’année 2016  ouverte par le Président de l’Assemblée nationale, Dama DRAMANI, le  22 septembre 2016.

Cette première séance faite à huis clos à la demande de vingt-cinq députés a servi à l’étude et à l’adoption du projet de budget de l’Assemblée nationale, gestion 2017.

Ainsi, les prévisions budgétaires de l’Assemblée nationale pour l’année 2017 s’élèvent à  5 836 064 546 fcfa contre un montant de 5 603 544 000 fcfa, voté au budget de l’Etat, gestion 2016, soit une hausse légère de  4,1%.

Cette session extraordinaire servira également  à l’étude et  à l’adoption du projet  de loi portant réglémentation de la pêche et de l’aquaculture  au Togo et  la relecture de la loi sur le code de la marine marchande et  celle portant code pénal. 

 dc

Du 31  août au 1er septembre 2016, sous le haut patronage du Président de l’Assemblée nationale, Dama DRAMANI, le Personnel de l’Assemblée nationale a été outillé  à travers un atelier initié par le Réseau Africain des Personnels des Parlements  sur la déontologie de l’administration, le  statut général de la fonction publique  et   la liberté  syndicale au Palais des congrès, Siège du parlement.

L’objectif de cet atelier est de permettre au personnel du parlement de prendre conscience que  le respect des procédures, texte et déontologie doit être fondamental pour  la bonne marche de l’activité parlementaire.

Durant  ces deux jours, à travers  les modules : la déontologie administrative et le travail parlementaire; les avantages sociaux prévus dans le statut général de la fonction publique et la liberté syndicale et  ses restrictions, le personnel de l’Assemblée  nationale  a renforcé ses capacités afin d’être encore plus efficace  pour rendre  pour un service de qualité.

Précisons  que la cérémonie d’ouverture  a été présidée par la troisième vice présidente, la députée DAGBAN Ayawavi.

Page 7 sur 22

Menu Principal

Menu

Les Présidents

Agendas

Août 2017
L Ma Me J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Données Statistiques

Ultimate Browsers Support

Archives

Les Archives de l'Assemblée

Galerie Photos

Previous ◁ | ▷ Next
Go to top