Menu

CDSQ

Les travaux de la 10ème Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections de la Région Afrique de l’APF ont pris fin ce 16 mars 2018 par un communiqué final à travers une conférence de presse dont voici la teneur.

Sans titre

Communiqué final de la 10e Conférence des Présidents d’Assemblées et de sections de la Région Afrique de l’APF.

A l’invitation de la Section togolaise de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF), la 10e Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections de la Région Afrique s’est réunie à Lomé, les mercredi 14, jeudi 15 et vendredi 16 mars 2018.

Les délégations des Parlements des pays ci-après ont pris part à cette Conférence :

  1. Le Benin ;
  2. Le Burkina Faso ;
  3. Le Burundi ;
  4. Le Cameroun;
  5. La République du Congo ;
  6. La République Démocratique du Congo ;
  7. La Côte d’Ivoire ;
  8. La Guinée ;
  9. La Guinée équatoriale ;
  10. Le Madagascar;
  11. Le Mali ;
  12. Le Niger ;
  13. Le Sénégal ;
  14. Le Tchad ;
  15. Le Togo.

Une délégation du parlement panafricain conduite par son président, l’honorable Roger NKODO-DANG, a également pris part à cette conférence.

Une délégation de l’UPA a aussi assisté à la cérémonie.

La cérémonie d’ouverture de la 10e Conférence a été marquée par trois (03) allocutions prononcées successivement par le Président du comité d’organisation, l’Honorable BARITSE Damétoti, le Président de Assemblée nationale de la République togolaise, Président de la section togolaise de l’APF, l’Honorable Dama DRAMANI et le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Premier vice-président de l’APF, Son Excellence Monsieur Guillaume Kigbafori SORO.

L’Honorable BARITSE Damétoti a souhaité la bienvenue à toutes les délégations présentes à Lomé. Il a adressé des remerciements au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, le Gouvernement et le peuple togolais, pour les dispositions prises en vue de la bonne tenue de ladite Conférence.

L’Honorable BARITSE Damétoti, après avoir souligné la pertinence du thème retenu : « Migration et développement en Afrique », a souhaité que les assises de Lomé aboutissent à des propositions concrètes en termes de réponses à la question migratoire.

A son tour, le Président Dama DRAMANI, a remercié toutes les personnalités qui ont accepté d’honorer de leur présence la cérémonie d’ouverture. Il a souligné que la venue d’une forte délégation à Lomé traduit la solidarité des autres sections au peuple togolais.

Le Président DRAMANI a aussi remercié le Président de la République du Togo, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE et le gouvernement du Togo pour leur soutien multiforme. Poursuivant son intervention, il a rappelé la pertinence de ce thème qui est d’actualité. Il a terminé son propos en incitant les parlementaires à trouver des solutions idoines aux problèmes que pose la migration.

Enfin, le Président Guillaume Kigbafori SORO, Président de la 10e Conférence des Présidents d’Assemblées et de Section de la Région Afrique, a circonscrit le cadre des travaux. Il a souhaité que la communauté parlementaire africaine accorde une attention soutenue aux questions de l’heure au nom de la protection de la vie humaine et de la sauvegarde de la paix sur le continent. Il a également relevé que la situation de G5 Sahel préoccupe l’APF et a déclaré ouvert les travaux de la 10ème Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections de la Région Afrique.

Suite à la cérémonie d’ouverture, la Conférence a adopté son ordre du jour et examiné les points y relatifs.

  1. 1.Audition du représentant du Ministère de la planification et du développement du Togo sur le thème « migrations et développement »

La 10e Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections a entendu une communication sur le thème « migrations et développement » présentée par le Secrétaire général du Ministère de la planification et du développement du Togo. Les aspects abordés sont principalement les effets positifs, les effets néfastes, les enjeux et les défis du flux migratoire.

Suite à cette communication la Conférence a souhaité qu’un accent soit mis sur les points suivant :

-          le respect des règles et de la culture démocratique ;

-          l’amélioration de la gouvernance en Afrique et l’assainissement de l’environnement politique ;

-          la mise en place des politiques publiques incitatives en matière salariale et entrepreneuriale ;

-          la promotion de la coopération sud-sud en matière de formation et de stage.

Toutes ces approches de solutions permettront de créer des conditions propices pour aborder la question de la migration qui s’appréhende comme une opportunité et en même temps comme un défi pour les uns et les autres.

  

  1. 2.Rapport d’activités du Chargé de mission de la Région Afrique

La 10ème Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections a examiné le rapport d’activités de la Région présenté par le Chargé de mission et a autorisé ce dernier à le soumettre à la 26ème Assemblée régionale.

  1. 3.Situation politique et sociale dans les pays de l’espace francophone d’Afrique

L’examen de ce point a permis aux délégations de 6 Sections de la Région Afrique de présenter la situation sociale et politique qui a prévalu dans leur pays au cours de l’année 2017. Il s’agit :

  1. Le Burundi

La 10ème Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections a reconnu les avancées qui ont été enregistrées dans ce pays.

En réponse à la demande de levée de mise sous observation par l’APF du Burundi, la Conférence a convenu de donner une suite après avoir pris connaissance des conclusions de la prochaine réunion de la Commission politique qui se tiendra à Erevan.

  1. Le Cameroun

Après la présentation faite par la section du Cameroun, la Conférence a :

  • manifesté sa solidarité à la section camerounaise en raison de l’incendie survenu à l’Assemblée nationale ;
  • pris acte de la situation qui prévaut dans les deux Régions anglophones  du Cameroun;
  • encouragé ce pays à poursuivre avec sérénité le processus en cours en vue des prochaines échéances électorales de 2018.
  1. La République du Congo

S’agissant du Congo, malgré une situation économique difficile due à la chute des cours du pétrole, la Conférence salue les efforts entrepris par les autorités de ce pays pour améliorer la situation sociale et politique.

  1. La République Démocratique du Congo 

Pour ce qui concerne la RDC, la Conférence a pris acte des dispositions prises pour permettre la tenue effective des élections présidentielles, législatives et provinciales le 23 décembre 2018.

Les assises de la 10è Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections encouragent les institutions congolaises à poursuivre les démarches entreprises auprès du SG de l’ONU en vue de résoudre définitivement la crise sécuritaire qui perdure en RDC.

  1. Le Togo

Depuis août 2017, le Togo traverse une crise sociopolitique, qui impacte négativement l’économie de ce pays. La Conférence salue l’initiative du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, qui a permis un dialogue avec l’opposition sous la facilitation des présidents du Ghana et de la République de Guinée.

  1. 4.Situation sécuritaire dans les pays du G5 Sahel

S’agissant de la situation sécuritaire dans les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), suite à l’intervention du Chargé de mission, la 10ème Conférence a entendu les communications des Chefs des délégations des pays du G5 Sahel et du Sénégal, présents à Lomé.

De ces interventions, il ressort qu’en dépit des efforts déployés, l’Afrique francophone continue de subir les attaques meurtrières de groupes terroristes.

Sous l’éclairage du constat ainsi fait, la Conférence a convenu de :

-      susciter solidarité des Etats africains ;

-      appuyer le financement de la lutte contre le terrorisme ;

-      appuyer au renforcement des capacités d’intervention des forces de défense et de sécurité des Etats africains ;

-      impliquer des parlements dans le suivi des actions de la lutte contre le terrorisme ;

-      créer une structure parlementaire pour accompagner le G5 Sahel ;

-      Harmoniser les législations sur la lutte contre le terrorisme. 

  1. 5.Préparation de la XXVIème Assemblée régionale Afrique de l’APF

Sur ce point, la Conférence a adopté le projet d’ordre du jour proposé pour la 26e Assemblée régionale Afrique de l’APF aura lieu à Praia, au Cap-Vert, en mai 2018.

Toutefois, les sections du Sénégal et de la Guinée Bissau ont été mandatées pour se rapprocher de la section capverdienne, absente, en vue d’arrêter les dates de tenue de la régionale Afrique et examiner la question de l’opportunité du thème proposé par le Cap-Vert en rapport avec la problématique de l’ouverture du parlement à la société civile.

  

  1. 6.Divers

Au titre des questions diverses, la Conférence a convenu que soit approfondi la réflexion sur le projet de création d’un observatoire des procédures de levée ou de maintien de l’Immunité des parlementaires.

En outre, elle a pris acte du point fait par le chargé de Mission sur l’état des cotisations des sections de la région Afrique.

  1. 7.Lieu et date de la 11e Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections

La Conférence a accueilli favorablement l’invitation de la section du Burkina Faso à tenir à Ouagadougou, en mai prochain la 11eme Conférence des Présidents d’Assemblées et de Sections de la Région Afrique de l’APF.

Fait à Lomé, le 16 mars 2018

Honorable FOFANA Bassatigui, le Chargé de mission Région Afrique de l'APF

Menu Principal

Menu

Les Présidents

Agendas

Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Données Statistiques

Ultimate Browsers Support

Archives

Les Archives de l'Assemblée

Galerie Photos

Previous ◁ | ▷ Next
Go to top