Industrie cinématographique au Togo : la Représentation nationale balise la voie

Partager sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Une nouvelle ère s’ouvre pour le secteur du cinéma au Togo. Les députés ont adopté à l’unanimité ce mardi 21 septembre 2021, le code du cinéma et de l’image animée. C’était au cours de la troisième séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année 2021, sous la direction de Mme Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale en présence du ministre de la culture et du tourisme, Kossi Gbényo Lamadokou, commissaire du gouvernement. Des promoteurs et réalisateurs du septième art étaient également présents.

La promotion des industries culturelles en général et du cinéma en particulier peine à être concrétisée, en dépit de nombreux efforts du gouvernement, faute d’un cadre juridique approprié.

Cette loi est donc une grande nouveauté dans l’arsenal juridique togolais. Elle ambitionne de protéger la créativité des acteurs, des artistes et de toute personne impliquée dans l’acte de création cinématographique. Il s’agit, de doter le secteur du cinéma d’un cadre juridique et économique dynamique, attrayant pour être en phase avec la politique culturelle et le plan stratégique de l’action culturelle couvrant la période 2014-2024 adoptés en mars 2011.

Le ministre de la culture et du tourisme, Kossi Gbényo Lamadokou, a témoigné sa gratitude à la Représentation nationale pour sa disponibilité, laquelle a permis d’adopter cette loi qui a vocation à régir le code du cinéma et de l’image animée.

En permettant à notre pays de se doter de ce code, vous venez de concrétiser la volonté des plus hautes autorités du pays sous le leadership du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, de faire de ce secteur, une véritable industrie culturelle, un catalyseur qui permettra notamment, aux cinéastes de s’extérioriser tant au plan national qu’international. Nous saluons la contribution pertinente des députés depuis l’étude jusqu’à l’adoption de cette loi.

Kossi Gbényo Lamadokou, ministre de la culture et du tourisme

Pour la Présidente de l’Assemblée nationale, le projet de loi adopté inaugure un nouveau départ pour le cinéma et l’image animée.

Une industrie cinématographique dynamique et performante ne peut que contribuer au raffermissement de la cohésion nationale, de la paix et de la sécurité dans notre pays, épine dorsale de la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé. J’ose espérer que l’adoption du présent projet de loi ouvre une nouvelle ère aux promoteurs et réalisateurs du septième art afin de tirer meilleur profit de l’industrie cinématographie togolaise.

Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale

 Le code du cinéma et de l’image animée prévoit la création du centre national du cinéma et de l’image animée, le fonds national de soutien au cinéma et la formation professionnelle des différents acteurs pour rendre plus compétitif le cinéma togolais. Il comporte 227 articles répartis en 10 titres.

Dans la même catégorie :