Vacances parlementaires : les députés renforcent leur proximité avec les populations

Vacances parlementaires : les députés renforcent leur proximité avec les populations

Partager sur :

Les députés mettent à profit l’intersession ou vacances parlementaires pour renforcer davantage leur proximité avec les populations. Ce mercredi 10 juillet 2024, une délégation de députés de la région maritime conduite par le Président de l’Assemblée nationale, Sevon-Tépé Kodjo Adédzé, a entamé une tournée d’échanges avec les populations des différentes préfectures de la région. La délégation était à Kévé dans l’Avé et à Tsévié dans le Zio pour cette démarche très appréciée par les populations qui ont compris le fonctionnement du régime parlementaire et les implications de la Vᵉ République. Elles ont aussi formulé des doléances à l’endroit des députés.

Kévé, première étape de la tournée d’échanges entre les députés de la région maritime et les forces vives, notamment les groupements de femmes et de jeunes, la chefferie traditionnelle, les CVD et CCD, les agents de santé, les enseignants, les agriculteurs, les commerçants, les artisans et les élus locaux. La délégation a présenté à l’assistance les activités menées au cours de la première session ordinaire avec en toile de fond la session de droit qui a permis d’installer les députés de la première législature de la Vᵉ République, d’adopter le règlement intérieur et d’élire le Président de l’institution parlementaire ainsi que les autres membres du bureau. D’autres communications ont porté sur le régime parlementaire et la nouvelle constitution. Le Professeur Kossivi Hounaké, professeur titulaire de droit public, qui fait partie de la délégation, a expliqué en détail les dispositions transitoires et finales prévues au titre VI de la nouvelle constitution, notamment les articles 95 et 96.

Des questions ont été posées sur le mode de désignation du Président du Conseil et du Président de la République, entre autres, et des éclairages ont été apportés sur ces sujets. Les populations ont également formulé des doléances sur plusieurs sujets, notamment l’agriculture, la santé, l’éducation, la transhumance, et le développement des infrastructures routières.

Même démarche à Tsévié dans la préfecture de Zio. Après les échanges, l’initiative a été fortement appréciée par les populations qui se sont exprimées librement.

Dans son intervention, le Président de l’Assemblée nationale, Sevon-Tépé Kodjo Adédzé, a rappelé que les députés, élus du peuple, sont « des serviteurs de la nation ». C’est pourquoi ils sont à l’écoute de la population et prennent en compte leurs doléances pour rechercher des solutions aux différentes préoccupations de leur localité.

À la fin des échanges, les forces vives ont exprimé leur satisfaction pour cette démarche républicaine de la représentation nationale.

« La chefferie traditionnelle de Zio salue cette action des députés qui se rapprochent de la population. Nous avons formulé des doléances relatives à l’état de nos routes, la disponibilité des engrais pour améliorer la production agricole, l’accès à l’eau potable, entre autres », a déclaré Togbui Passa Folly, Président du conseil préfectoral de chefs traditionnels de Zio.

« Nous avons apprécié cette belle initiative des députés de revenir sur le terrain pour des échanges directs avec nous, forces vives de leurs circonscriptions. Nous sommes très satisfaits de cette rencontre avec nos élus. La rencontre nous a permis de mieux comprendre la nouvelle constitution », a indiqué Koffi Ahonkalékou.

Cette tournée va se poursuivre dans d’autres préfectures, notamment celles de Yoto, Lacs, Vo et Bas-mono pour le compte de la région maritime. Parallèlement, d’autres équipes de députés parcourent actuellement les autres préfectures du pays pour le même exercice : expliquer aux populations les activités menées à l’Assemblée nationale, écouter leurs préoccupations et leurs suggestions afin de prendre en compte leurs besoins dans les propositions de lois et aider le gouvernement dans la mise en œuvre des politiques publiques pour un développement harmonieux du Togo.

Dans la même catégorie :

No results found.