Budget exercice 2023 du parlement de la CEDEAO : Une Commission Ad-hoc élabore les grandes lignes à Lomé

Partager sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Les parlementaires de la CEDEAO se retrouvent à Lomé du 27 septembre au 8 octobre prochain pour la deuxième session extraordinaire de l’année 2022 du parlement.

En prélude à cette session dite budgétaire, une commission ad-hoc, présidée par l’honorable Mémounatou Ibrahima, 3è vice-présidente du parlement de la CEDEAO et 2è vice-présidente de l’Assemblée nationale, étudie depuis ce mercredi 21 septembre 2022 au siège de la BIDC à Lomé, l’avant-projet de budget exercice 2023 du parlement de la CEDEAO qui sera soumis à la plénière pour examen et adoption.

Cette réunion ouverte par la 3ème Vice-présidente du parlement de la CEDEAO au nom du président du parlement, l’Honorable Dr Sidie Mohamed Tunis, va baliser la voie à la prochaine session budgétaire au titre de l’exercice 2023.

A l’entame des travaux, l’honorable Mémounatou Ibrahima, a rendu un vibrant hommage aux autorités togolaises avec à leur tête le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé ainsi qu’au peuple togolais pour l’accueil chaleureux réservé aux parlementaires de la communauté des États de l’Afrique de l’ouest depuis leur arrivée dans la capitale togolaise.

Elle a rappelé aux membres de la commission Ad-hoc et aux participants à la rencontre, la conformité de la démarche avec les dispositions règlementaires régissant l’institution parlementaire communautaire.

Cet exercice que nous sommes sur le point d’entamer est conforme aux articles 33 et 34 du Règlement intérieur de la Cinquième Législature du Parlement de la CEDEAO, qui confèrent à la Commission ad hoc la responsabilité de l’élaboration de l’avant-projet de budget du Parlement.

Mémounatou Ibrahima, 3è vice-présidente du parlement de la CEDEAO et 2è vice-présidente de l’Assemblée nationale

Elle a par ailleurs indiqué que l’avant-projet de budget qui sera soumis à l’appréciation des parlementaires lors des travaux de la session doit être minutieusement et rigoureusement examiné section par section afin de s’assurer d’avoir ”un projet de budget axé sur une performance efficace et efficiente du Parlement de la CEDEAO. Un budget qui « devrait contribuer à atténuer les souffrances des populations de la région, à réduire leurs fardeaux et qui devrait avoir un impact positif sur leur quotidien », a-t-elle indiqué.

Les travaux de la commission Ad-hoc ouvrent la voie à la session budgétaire du parlement de la CEDEAO qui sera précédée d’un séminaire à l’endroit des parlementaires de l’institution sous régionale.

Dans la même catégorie :