Clap de fin du 4è sommet mondial des filles à Lomé

le 4è sommet mondial des filles à tenu toutes ses promesses

Partager sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Le sommet mondial des jeunes filles édition 2021 a pris fin vendredi 22 octobre 2021 sur une note de satisfaction et d’engagement pour un monde plus égalitaire. Cet évènement, premier du genre sur le continent africain, placé sous le haut patronage du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, a été une véritable réussite.

La cérémonie de clôture a été présidée par la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, au nom du Président de la République, en présence de la première Dame du Burkina Faso, Sika Kaboré, des membres du gouvernement et des organisations de la société civile.

Tous engagés pour une génération égalité et pour un monde meilleur. Le 4è sommet mondial des filles a tenu toutes ses promesses avec la mobilisation de plus de 5000 participants de plus de 50 pays en présentiel et en ligne. Les différentes organisations de filles de la CEDEAO et de la CEEAC ont pris une part active aux 12 sessions qui ont meublé ce sommet mondial des filles durant deux jours à Lomé.

L’évènement balise la voie à la création d’un espace multiculturel et intergénérationnel pour les filles du monde entier, afin de leur permettre d’interagir et de décider des changements profonds qu’elles souhaitent dans leurs environnements.

À l’issue des travaux, d’importants engagements ont été pris assortis d’une feuille de route à soumettre aux plus hautes autorités des différents pays.

Nous partons d’ici le cœur rempli d’engagement en faveur d’un monde égalitaire plus juste en faveur des filles. Je voudrais exprimer ma reconnaissance aux autorités et aux différentes personnalités qui les ont écoutées avec une grande ouverture. Tous ceux qui sont dans cette salle et tous ceux et celles qui sont en ligne ne sont motivés par une seule chose ; une société juste, une société sereine, une société apaisée dans laquelle toutes les filles du nord au sud, de l’est à l’ouest ont le droit et l’accès à l’éducation, au leadership, aux décisions qui leur concernent et enfin à l’épanouissement.

Awa Faly Ba, Directrice pays de Plan International Togo.

Dans son allocution de clôture, la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, représentant le Président de la République, parrain de l’évènement, a lancé aux jeunes filles, un message d’espérance et de confiance en l’avenir.

Les conclusions auxquelles les travaux ont abouti, les diverses propositions et recommandations recueillies nécessitent la mise en place d’un mécanisme de concertation efficace, dans la continuité de ce sommet, en vue de faire le suivi de leur mise en œuvre. Le Togo, avec détermination et perspicacité, poursuivra les efforts entrepris, dans cette dynamique renouvelée pour l’équité et l’égalité de genre, toujours sous le leadership du Président de la République, dont la volonté politique demeure constante.

Me tournant vers vous chères filles et jeunes femmes, je voudrais vous dire à quel point nous sommes satisfaits de votre persévérance et de votre volonté affichée de réussir. Au cours de ces deux derniers jours, nous avons suivi vos différentes interventions et noté avec intérêt votre désir ardent d’un monde qui protège davantage la jeune fille et qui lui donne un accès égalitaire aux opportunités de la vie.

Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale

Les différentes recommandations issues de ce sommet mondial des jeunes filles à Lomé portent entre autres, sur la mise en place de la chaine de protection contre toutes les formes de violences à l’égard des filles et des jeunes femmes, l’harmonisation des textes de lois et leur mise en œuvre effective à tous les niveaux, l’écoute, l’implication et la prise en compte des actions des structures de jeunes, la mise à disposition des services sanitaires adaptés, l’implication des filles dans la mise en place du parlement des jeunes.

Consulter le discours

Dans la même catégorie :