Lomé abrite le 4è sommet mondial des filles édition 2021

Partager sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

La capitale togolaise accueille depuis ce jeudi 21 octobre 2021 les travaux du 4è sommet mondial des filles, premier du genre en Afrique. Au nom du Président de la République, Mme la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, a présidé la cérémonie d’ouverture de ce grand rendez-vous mondial qui a mobilisé des délégations de filles venues des quatre coins du monde en présence de la première Dame du Burkina Faso, Sika Kaboré, de Christian Trimua, Ministre des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté, des Relations avec les Institutions de la République et Porte-parole du Gouvernement, des membres du gouvernement, des députés à l’Assemblée nationale, des acteurs de la société civile entre autres.

C’est un rendez-mondial en faveur de l’égalité, de l’équité et du développement du potentiel de la jeune fille. A l’initiative de plan international, les filles du continent et du monde se font entendre à Lomé. Le 4è sommet mondial des filles que le Togo abrite pour la première fois en Afrique s’inscrit dans le cadre de la journée internationale des filles célébrée le 11 octobre et constitue le prolongement du Forum Génération égalité tenu à Paris en juillet dernier.

Intervenant en qualité de membre du gouvernement, la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Adjovi Lonlonyo Apedo-Anakoma, a souligné la nécessité de penser à un changement de paradigme pour mieux cerner la question de l’équité genre.

Nous restons convaincue que ces discussions vont valablement contribuer à poser autrement la problématique de l’équité et de l’égalité de genre depuis la cellule familiale jusqu’à la vie active, en mettant un accent particulier sur les goulots d’étranglement qui empêchent l’évolution harmonieuse des filles dans le monde. Cela ne se fera pas, bien entendu, sans les filles elles-mêmes. C’est pourquoi je saisis cette occasion pour appeler toutes les filles présentes à ce sommet à y prendre part activement

Adjovi Lonlonyo Apedo-Anakoma, Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation

Pour la Première Dame du Faso, Sika Kaboré, c’est une tribune pour lancer un appel pressant aux différents acteurs pour la mise en œuvre des recommandations issues du forum Génération Egalité à Paris. Elle entend porter collégialement avec ses sœurs Premières Dames et épouses des membres du gouvernement, les engagements de ce sommet mondial des filles.

 S’il ne fait nul doute que le Forum génération égalité est désormais inscrit sur la page de l’histoire des grands évènements ayant marqué la marche de l’humanité vers un monde plus juste, force est de reconnaitre et de se préoccuper de la lenteur qui se dessine à l’horizon dans la mise en œuvre des engagements.

Sika Kaboré, Première Dame du Burkina Faso

En ouvrant les travaux, Mme la Présidente de l’Assemblée nationale a, au nom du Président de la République, souhaité la cordiale et chaleureuse bienvenue à toutes les délégations présentes à Lomé pour ce sommet, avant de mettre en exergue, les actions menées par le Togo en matière de l’égalité et de l’équité genre et de lancer un message d’encouragement à toutes les filles à se battre pour leurs ambitions et leurs rêves.

Pour le peuple togolais, le choix de Plan International et de ses partenaires d’organiser, à Lomé, le quatrième Sommet Mondial des Filles et le premier du genre en Afrique est un signe de reconnaissance et d’encouragement pour les efforts consentis et les progrès réalisés en faveur des droits des femmes et des filles dans notre pays.

 En effet, sous la haute impulsion du Président de la République, le Togo s’est engagé, depuis quelques années, dans des réformes multiformes et systémiques dont l’objectif est de progresser vers l’égalité entre les hommes et les femmes dans tous les domaines.

Chères filles du monde entier, Vous pouvez changer le monde aujourd’hui ! Je vous encourage vivement à vous battre pour vos ambitions et pour vos rêves et à les faire aboutir. Je vous engage à montrer que vous avez la capacité et la force pour occuper les espaces qui se libèrent progressivement pour vous. Certes, il est important de prendre en compte les valeurs de nos sociétés pour ne pas faire de cette lutte une défiance ou une réclamation frontale avec pour objectif de créer des antagonismes dans nos sociétés, mais plutôt de soutenir les efforts collectifs dans le respect des différences.

Sachez utiliser les ressources numériques illimités et à portée de main avec intelligence et distinguer le vrai du faux. Nous vivons dans un monde d’infinies possibilités, je vous fais confiance, car vous êtes la « génération égalité ».

Yawa Djigbodi Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale

Ce sommet mondial des filles vise un monde dans lequel la jeune fille s’emploie à devenir jeune femme leader capable de contribuer au développement de sa nation grâce à son potentiel.

Plusieurs thématiques seront développées durant les deux jours de travaux. Il s’agit entre autres de la présentation du rapport entre le vrai et le faux, comment la mésinformation et la désinformation en ligne affectent la vie, l’apprentissage et le leadership des filles et des jeunes femmes ; les analyses croisées des filles leaders de la France, du Japon et du Togo et les perspectives institutionnelles.

Consulter le discours

Dans la même catégorie :